L’ostéopathie obstétricale

Le suivi ostéopathique chez la femme enceinte est un acte préventif important. Même si la grossesse est un état physiologique normal, elle exige de grandes capacités d’adaptation. Nous aidons la future mère à vivre une grossesse harmonieuse, en maintenant un état d’équilibre, cela contribue d’obtenir les meilleures conditions pour accueillir la vie qu’elle porte en elle.

Les principaux motifs de consultations durant la grossesse:

  • Douleurs au dos
  • Nerf sciatique coincé
  • Oedème (enflure) des jambes
  • Troubles digestifs
  • Incontinence (fuite) urinaire
  • Syndrôme du canal carpien
  • Inconfort dans le bas du ventre

Le suivi ostéopathique est un acte complémentaire visant une grossesse et un accouchement harmonieux et sécuritaire. Durant la grossesse et l’accouchement, les structures de l’organisme sont mises à rudes épreuves. C’est pourquoi plusieurs femmes se retrouvent avec les symptômes que voici: douleur au bassin, coccyx, perturbation de la colonne vertébrale, marche en canard, incontinence urinaire, douleur à la cicatrice de l’épisiotomie et autres joyeux inconvénients. Certains spécialiste on également observé que, l’ostéopathie durant la grossesse, est une prévention contre les troubles obstétricaux.

La mobilité du bassin est nécessaire pour permettre l’engagement et la descente du fœtus lors de l’accouchement. Nous devons nous assurer la souplesse de l’articulation sacro-iliaque et du coccyx afin de favoriser un déroulement naturel et harmonieux de l’accouchement. Les traitements prodigués par l’ostéopathe sont une prévention contre la souffrance du fœtus et peuvent ainsi éviter la nécessité de l’utilisation de forceps et ventouse.

Lors d’une grossesse, la colonne vertébrale s’ajuste au développement du fœtus en accentuant ses courbures pour maintenir son centre de gravité. Lorsque cette colonne n’arrive plus à s’ajuster, cela entraîne des tensions, créant ainsi des nouvelles informations dans l’organisme. Ces nouvelles informations peuvent être une des causes d’un utérus contractile avant terme. Dans certains cas d’infertilité, l’harmonisation des structures anatomiques peut apporter des résultats bénéfiques. Cela permet de maximiser le bon fonctionnement de l’appareil reproducteur.

Fertilité

Suite à plusieurs mois ou années de manque de fécondité, les couples se tournent vers les cliniques de fertilité. Lorsque le manque de fécondité est inexpliqué par la médecine traditionnelle, une approche complémentaire peut vous être utile.

L’ostéopathe possède une expertise lorsque les causes d’infertilité sont d’origine mécanique. Ce manque de fécondité peut être lié à un déséquilibre du bassin entraînant des tensions au niveau gynécologique. Rétraction ligamentaire, compression des ovaires et de l’utérus, positionnement inadéquat, et manque de motilité sont observés lors de l’évaluation ostéopathique. Il est important de noter que la compression de l’artère de l’utérus rend la muqueuse moins apte à retenir l’embryon et qui est parfois la cause de fausse couche à répétition.

L’ostéopathe va procéder à un rééquilibrage du bassin, dégager les structures anatomiques gynécologiques pour une motilité adéquate, et favoriser la vascularisation pour maximiser la nidation et le développement de l’embryon. Ce traitement peut-être complémentaire ou non au traitement de fertilité. Consulter un ostéopathe pour déterminer le moment approprié pour la consultation.

Le plancher pelvien, bassin et préparation à l’accouchement

Le plancher pelvien est un ensemble de muscle et aponévrose formant trois étages. Le rôle du plancher pelvien est complexe, car il doit contrôler l’élimination de l’urine, les gaz, et les selles, une physiologie inadéquate peut affecter notre état de santé.

Chez la femme enceinte, ce rôle peut être affecté, car le plancher pelvien doit soutenir la vessie, l’utérus, l’intestin, mais aussi le poids du fœtus. Il est important d’avoir une musculature du périnée équilibré. Si vous avez des problématiques consulter un ostéopathe pour une évaluation. Un plancher pelvien trop contracté peut être autant problématique que celui qui est trop relâché.

Il est important de prévoir l’accouchement qui est à venir. Lors de l’accouchement, chacun de ses muscles a un rôle à jouer et ils travaillent en synergie afin de diriger l’enfant à naître.

Ces muscles s’insèrent à la symphyse pubienne, les branches pubiennes, le sacrum, le coccyx. Un déséquilibre du plancher pelvien peut également bouleverser le fonctionnement du bassin. Nous savons que lors de l’accouchement il est nécessaire que le bassin soi mobile pour effectuer son mouvement de nutation et contre-nutation avec un maximum d’ouverture.